Retour vers Institut
 

 

Bienheureuse Alix Le Clerc

 

Alix Le Clerc est née, en 1576, à Remiremont (Vosges). En 1595, suite à la maladie de son père Jean Le Clerc, elle déménage avec sa famille à Hymont, village champêtre dépendant de la cure de Mattaincourt.

Troublée par des rêves et des appels de Dieu, elle décide de changer radicalement de vie. Elle fait vu de chasteté, elle se retranche du monde, elle porte désormais un vêtement grossier et un voile blanc, elle passe pour folle, ses parents sont désemparés. En 1597, elle rencontre alors le Père Fourier à qui elle fait part de son désarroi d'avoir depuis le début de sa vie offensé Dieu.

Après six mois de confessions quotidiennes et de terribles pénitences morales et physiques, elle prend la ferme décision de vouer sa vie à Dieu. À 23 ans, avec quatre autres jeunes filles, sous la direction du curé Pierre Fourier, elle fonde la congrégation Notre-Dame (chanoinesses de Saint-Augustin) destinée à la vie apostolique et à l'éducation des jeunes filles pauvres.

Il fallait «faire tout le bien possible» pour ces filles pauvres que la société de l'époque n'éduquait guère. Cette initiative est plus qu'originale pour son temps : en effet, pour les femmes, on admettait que la vie contemplative et surtout cloîtrée.

En 1622, à l'âge de 46 ans, elle meurt à Nancy dans l'une des maisons qu'elle avait fondée.

Elle a été béatifiée en 1947.

 

 

   

 

Web Contacts Remerciements  
Mise à jour mars 2008